Jamais sans mon vélo…même l’hiver !

Bicycle Night

Mikael Colville-Andersen

La nuit tombe tôt, la neige n’est pas encore tombée mais les températures refroidissent plus d’un cycliste. Pas évident, en effet de pointer le bout du nez dehors lorsqu’il gèle à l’extérieur. Cela dit le cycliste n’a pas besoin de gratter le pare-brise le matin en attendant que la voiture chauffe… Dans cet article, il est souhaité donner plusieurs conseils et ficelles, trouvées ici et là pour affronter le grand froid et les intempéries, qui finalement est à la portée de tous avec de la motivation.

  1. l’éclairage (voir détail) : primordial pour rouler de nuit, ne rien négliger : lumière avant et arrière (respectivement blanche et rouge) : la dynamo est un vieux système qui ne nécessite pas de piles et pour certaines assure un éclairage continu satisfaisant, sinon opter pour une lampe à pile (différents modèles en magasin). Une bonne alternative peut être une lampe frontale pour l’éclairage avant dans des zones peu ou pas éclairées. Le gilet jaune/orange avec bandes fluorescentes est le bienvenu, complémentaire de l’éclairage. vélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélo
  2. se protéger des éclaboussures  : contre la pluie et pour continuer à rouler sans se salir, les garde-bouts sont très efficaces à condition d’installer des garde-bouts couvrant le maximum les roues avant et arrières. Les guêtres et un coupe vent sont d’assez bons habits pour assurer une protection supplémentaire. vvélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovéloélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélo
  3. s’habiller contre le froid : se vêtir de plusieurs couches de vêtements, pas nécessairement très épais, afin de garantir une liberté de mouvement suffisante. Un bonnet, une écharpe, des sous gants + des gants seront utiles pour couvrir les extrémités et colmater les endroits par lesquels le vent glacial s’engouffre. vélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélovélo
  4. rouler sur la neige : la pluie, mais encore plus la neige attaque les parties mécaniques du vélo.Le mieux est d’utiliser un vélo destiné spécialement à la pratique hivernale. Bien graisser et huiler la chaine régulièrement est très important. Les vélos les plus adaptés sont ceux à pignon fixe avec des feins à disque. Il est également possible d’installer des pneus cloutés comme en cyclo cross  pour les routes enneigées. Deux derniers conseils : ne pas gonfler au maximum les pneus et abaisser la tige de selle, ainsi le centre de gravité sera plus bas d’où une meilleure stabilité.

A voir un québecois entièrement équipé pour l’hiver

Tout le monde peut rouler l’hiver à condition d’être bien habillé, d’assurer une adhérence satisfaisante et acquérir des réflexes spécifiques à la circulation sur routes glissantes. N’oubliez pas le casque !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Autour du vélo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s